les niouses d’aoùt

Salut !

En août, on souffle un peu, on repeint les décors, on fait l’inventaire du matériel cirque, on prépare la rentrée, on fait du kayak, etc. C’est tranquille quoi ! Sauf pour Geoffray, notre stagiaire de troisième.

Ce mois-ci Geoffray est allé rencontrer Antoine, un des membres de la BISE afin de vous faire découvrir ce projet.

–Qu’est-ce que la BISE ?
– La BISE, ou Brigade d’Improvisation Spéciale Extrême, c’est avant tout de l’impro, mais surtout de l’impro. On est 6 plus 1 (toi tu es stagiaire, nous on a un robot qui s’appelle Denis 3000, vous devez être payé pareil..), et c’est un joyeux bazar. On fait surtout du cabaret d’improvisation c’est-à-dire des scènes de quelques minutes qui s’enchaînent dans le même spectacle. Et souvent les gens ont l’air de rigoler, même si ça devient souvent très absurde et qu’il n’y a que nous qui comprenons ce qu’on fait !

– Est-ce que vous connaissez la Cie Ram-Dam ?
-Bien sûr qu’on connaît Ram-Dam, d’ailleurs on se demandait si quelqu’un ne connaissait pas Ram-Dam ? Ça me semble assez improbable. Si les gens parfois se demandent s’ils devraient regarder la télé pour Jean-Pierre Foucault et ses millions, ou aller voir un spectacle de qualité comme Consorama, eh bien ils feraient mieux d’éteindre leur télé et la jeter par la fenêtre et sortir tous les soirs pour soutenir le spectacle vivant ! En plus dans la troupe Ram-Dam y’en a un qui est vraiment sympa. Mais juste un.

– Y en a qui disent que l’impro c’est bien mais que c’est pas vraiment du théâtre, parce que le théâtre au collège c’est Madame Boudineau qui le fait avec un comédien professionnel qui vient de Paris et tout ! Et que l’impro c’est un pion qui fait ça bénévolement au foyer entre midi et deux…
Qu’est-ce que vous en dites ?
– On en dit que c’est pas du théâtre, c’est de l’improvisation, mais ça reste du théâtre. C’est comme dire que le graffiti ne serait pas de la peinture, ou encore que la vache qui rit n’est pas vraiment un fromage (en même temps la vache qui rit…) En plus les gens disent ça de moins en moins et ils sentent qu’il y a un peu de travail derrière donc ça fait plaisir.

– Sur Facebook, tout le monde voit vos vidéos, même mon beau-père.
Donovan, à mon collège il dit que vos vidéos c’est que du copiage de SpiOn et Squeezie mais que ce sera bien quand même quand vous aurez fait 1 000 000 de vues. Est-ce que pour faire 1 000 000 de vues vous seriez prêt à faire des trucs de ouf comme prendre les rails du tramway avec un vélo ou vomir face à un ventilateur ?
– Donovan nous a percé à jour. Bien sûr rien n’est improvisé, on repompe tout sur des mecs qui ont déjà réussi. Et clairement pour le 1 000 000 de vues on est prêt à faire plein de trucs, parce que c’est ça la vraie célébrité, moi j’ai trop envie que les gens me reconnaissent dans la rue en disant : « Woah ! T’as vu ? C’est lui le mec qui a mangé 3kg de boulons et qui s’est attaché avec un aimant en haut du château d’Angers ! » (indéniablement c’est la classe).

– Comment s’annonce votre année 2017 ?
Où peut-on vous voir bientôt ?
– Ça s’annonce bien ! Bizarrement les gens n’ont pas encore l’air de se lasser, alors on reprend notre partenariat au Rouge Mécanique à Nantes, où l’on joue les premiers mercredis du mois, les prochains c’est le 13 septembre et le 4 octobre ! On sera au Héron Carré le 1er septembre pour la rencontre des étés de l’impro, et ça va être chouette alors il faut venir ! Et on a d’autres propositions qui se concrétiserons durant l’année !
NDLR : Vous pourrez garder vos consignes car il y a Consorama le lendemain.

– Allez la bise ?
– Ah oui, nous on quitte pas un spectacle sans avoir fait la bise au public, alors là avec la chance de te rencontrer en vrai Geoffray on loupe pas ça ! Allez la BISE !