Les niouses du mois d’octobre

Salut les gens !

Voici les nouvelles du mois d’octobre :
– Ils nous ont accueilli en octobre !
– Romu sera le 27/10 aux justices pour un atelier cirque
– Geoffray a rencontré ce mois-ci Antoine Huchin pour un interview de haute volée !

 

Mémoire du temps a exhumé le passé de Mûrs-Érignée devant des habitants curieux et amusés. Désormais l’histoire est en marche ! Un GRAND merci à Aurélie et Maud du centre Jean Carmet et aux bénévoles pour leur accueil et leur énergie.
Consorama a joué le samedi 21/10 en Loire-Atlantique.
Nous avons eu le plaisir de poser notre karaoké au Terrain Neutre Théâtre à Nantes !
Merci aux potes de Nantes, à l’équipe du TNT et aux bénévoles.
 
 
 
 

Romu sera le 27 octobre  aux justices pour une intervention cirque dans le cadre du City Stade Angers Stadium en Fête !

C’est gratuit et ce sera l’occasion de faire du cirque mais il y aura aussi :

Tournoi City Foot, Initiation Gyropode, overkart, Tournoi Pétanque organisé avec les habitants du quartier, Kin Ball…

Venez, c’est quand même plus drôle que de passer l’après-midi à écouter du Jul assis sur un scooter garé sur le parking du SuprU.

Plus d’infos par ici !

 
  
 
 
Vous l’aurez compris ce mois-ci, Geoffray notre stagiaire de troisième et journaliste amateur a rencontré Antoine Huchin, un garçon aux multiples casquettes !
 
 
– Est-ce que tu peux te présenter ?
Tu ressembles beaucoup à José Lafargue dans Mémoire du temps LOL mdr! ?
Je m’appelle Antoine HUCHIN et José Lafargue n’est qu’un imposteur qui a pris mon visage. Je le soupçonne d’être un homme du passé qui a pris une machine à remonter le temps pour venir frimer sur sa connaissance de l’histoire dans notre présent. Sinon, plutôt que de parler de ce sinistre personnage, parlons de moi. Je m’appelle Antoine HUCHIN. Je l’ai déjà dis. Mais c’est comme une marque, faut répéter pour que ça imprime. Comme Mercurochrome, le pansement des héros. Voilà. Vous en avez pour la journée. Ne me remerciez pas.
 
– J’ai vu sur internet que tu fabriquais des jeux ? C’est genre plutôt Hyppo Glouton ou plutôt Nain Jaune ?
À quoi servira toute la thune collectée par ton crowfounding ?
Je fais des jeux de société oui. J’ai pas l’argent pour développer des trucs genre Hippo Glouton, et pis j’aime pas le nain jaune, y’a trop de hasard. J’aime pas les jeux de hasard comme le Yams, le 421, les petits chevaux ou la guerre nucléaire.
Je fais des jeux familiaux. J’en ai micro-auto-édité deux. Puis là, j’en édite un, en plus grande quantité, qui va sans doute apparaitre en magasins pour une fois. Le crownfunding (n’essayez pas de prononcer ce mot 3 fois devant un miroir, vous perdriez votre langue), qui veux dire Financement participatif va me permettre de financer 750 ex de « Ouvrez la cage au oiseaux », un jeu coopératif dès 3 ans, et va vous permettre à vous de le préacheter et ainsi de régler avant l’heure le problème des cadeaux de Noël. Vous en saurez plus en cliquant ici pour la vidéo ou ici pour le financement participatif . Notez bien que vous avez jusqu’au 29 Octobre seulement !

Il est à noter également que les illustrations sont de Stéphanie Augusseau, talentueuse illustratrice angevine qui a ouvert L’ourse Bleue, où elle dispense des cours de dessins pour tout âge.

– Tu fais aussi des genres de spectacle avec un caddie !
Donovan, à mon collège il dit que votre caddie vous l’avez chourré au magasin à son père et que son père y va vous défoncer ? C’est vrai ?

Nous faisons un spectacle avec un caddie, oui, mais tu diras à Donovan que son père n’est pas son père et qu’il nous as refilé le caddie en échange de champignons hallucinogènes sous l’emprise desquels il a conçu le suscité Donovan. Ceci expliquant cela.

Avec la Compagnie W3, notre premier spectacle, qui tourne toujours, est un duo musical de Lutherie Sauvage en rue qui s’appelle Wild Wild Wagon. Mais d’autres spectacles sont en préparation… vous saurez tout ou presque sur le site de la Compagnie.

– Est-ce que des fois vous faites des cascades avec votre Caddie ?


Merci pour cette vidéo très instructive. Je ne connaissais pas ces expériences de danse contemporaines autour de la notion de chute. C’est très joli. Pour tout te révéler, nous avons décidé d’une ligne artistique radicalement différente de notre côté : nous avons décidé à tout prix d’éviter d’être cons à ce point. C’est une ligne qui en vaux une autre. Le plus important, c’est la radicalité artistique.

 

– Sinon, tu fais aussi des réunions pour apprendre le self-défense non violent en groupe ?
Presque. Oui c’est aussi un de mes métiers. J’accompagne des groupes, des projets à se structurer de façon horizontale, à construire des propositions et à prendre des décisions réellement ensemble. Ça parait nul comme ça comme taf mais c’est hyper intéressant. C’est travailler sur les relations entre les gens, remettre de l’humain dans les processus, faire avec qui est là et ce qu’il est. C’est tenter de changer la culture profonde de la hiérarchie, du pouvoir de l’expert, de la dictature des grandes gueule… Bref, c’est changer le monde. Tout simplement.

 
– On est beaucoup lu par des hypsters, as-tu des conseils pour l’entretien de la barbe ?
Le secret tiens en un mot : rien. Ne rien mettre (produits lissants ou brillantine). Ne rien enlever (miettes de chips ou restes de pinard). Couper quand ça gène. Point. Personnellement, j’avais la barbe avant que les Hipsters n’arrivent. J’étais Hype. Je l’ai toujours. Je suis In. Je l’aurais après le départ des Hipster. Je serais Has Been. Sans avoir changé.
 
– Et pour finir, en cherchant sur les internets, on a trouvé une vidéo d’un groupe avec lequel tu as fait fortune dans les années 2000 : Henri, Léon et les Autres. As-tu des nouvelles des tes anciens collègues ?
Maxime dessine dans une grotte de la vallée de la loire, les rares fois où il en sors, c’est pour jouer avec son excellent groupe Bogues 
Denis joue encore, parfois nu, dans des pièces de théâtre contemporain, en n’ayant JAMAIS, malgré ses relations parisiennes, renié son goût pour la galette bourgueuilloise.
Nicolas chante, de mieux en mieux, et on continue à travailler ensemble sur la Compagnie W3.

Ces 3 là sont toujours des copains, malgré notre passé commun de rocks stars, et tout ce qui va avec, vous imaginez bien (alcool, fans en délire, drogue, villa à St trop et tout ça…)

Merci Antoine on vous laisse avec cette vidéo d’HLA
Heu, je ne suis pas sûr que ça soit la meilleure.. Ils ont coupé la chute de la chanson au montage. On va croire qu’on était un groupe de chants bretons. Merde Geofrrayyy Ptit Connnn. atteeeeennds !

 

Merci Antoine, merci à vous !

la bise !

Sinon, le site a été mise à jour avec les photos prises en jeu cet été !

Merci à Christian Gaudin, Kelly Delaunay, Julie Guillemant, Don C Photographies, Guillaume et Antoine Huchin, oui le Antoine dont on vient de parler !

On a aussi mis à jour les articles de presse par ici :
Article CO septembre 2017,
Article Scéno janvier 2017
Article Angers Mag 2016

À bientôt !