Les niouses du mois d’octobre

Salut les gens !

Voici les nouvelles du mois d’octobre :
– Ils nous ont accueilli en octobre !
– Romu sera le 27/10 aux justices pour un atelier cirque
– Geoffray a rencontré ce mois-ci Antoine Huchin pour un interview de haute volée !

 

Mémoire du temps a exhumé le passé de Mûrs-Érignée devant des habitants curieux et amusés. Désormais l’histoire est en marche ! Un GRAND merci à Aurélie et Maud du centre Jean Carmet et aux bénévoles pour leur accueil et leur énergie.
Consorama a joué le samedi 21/10 en Loire-Atlantique.
Nous avons eu le plaisir de poser notre karaoké au Terrain Neutre Théâtre à Nantes !
Merci aux potes de Nantes, à l’équipe du TNT et aux bénévoles.
 
 
 
 

Romu sera le 27 octobre  aux justices pour une intervention cirque dans le cadre du City Stade Angers Stadium en Fête !

C’est gratuit et ce sera l’occasion de faire du cirque mais il y aura aussi :

Tournoi City Foot, Initiation Gyropode, overkart, Tournoi Pétanque organisé avec les habitants du quartier, Kin Ball…

Venez, c’est quand même plus drôle que de passer l’après-midi à écouter du Jul assis sur un scooter garé sur le parking du SuprU.

Plus d’infos par ici !

 
  
 
 
Vous l’aurez compris ce mois-ci, Geoffray notre stagiaire de troisième et journaliste amateur a rencontré Antoine Huchin, un garçon aux multiples casquettes !
 
 
– Est-ce que tu peux te présenter ?
Tu ressembles beaucoup à José Lafargue dans Mémoire du temps LOL mdr! ?
Je m’appelle Antoine HUCHIN et José Lafargue n’est qu’un imposteur qui a pris mon visage. Je le soupçonne d’être un homme du passé qui a pris une machine à remonter le temps pour venir frimer sur sa connaissance de l’histoire dans notre présent. Sinon, plutôt que de parler de ce sinistre personnage, parlons de moi. Je m’appelle Antoine HUCHIN. Je l’ai déjà dis. Mais c’est comme une marque, faut répéter pour que ça imprime. Comme Mercurochrome, le pansement des héros. Voilà. Vous en avez pour la journée. Ne me remerciez pas.
 
– J’ai vu sur internet que tu fabriquais des jeux ? C’est genre plutôt Hyppo Glouton ou plutôt Nain Jaune ?
À quoi servira toute la thune collectée par ton crowfounding ?
Je fais des jeux de société oui. J’ai pas l’argent pour développer des trucs genre Hippo Glouton, et pis j’aime pas le nain jaune, y’a trop de hasard. J’aime pas les jeux de hasard comme le Yams, le 421, les petits chevaux ou la guerre nucléaire.
Je fais des jeux familiaux. J’en ai micro-auto-édité deux. Puis là, j’en édite un, en plus grande quantité, qui va sans doute apparaitre en magasins pour une fois. Le crownfunding (n’essayez pas de prononcer ce mot 3 fois devant un miroir, vous perdriez votre langue), qui veux dire Financement participatif va me permettre de financer 750 ex de « Ouvrez la cage au oiseaux », un jeu coopératif dès 3 ans, et va vous permettre à vous de le préacheter et ainsi de régler avant l’heure le problème des cadeaux de Noël. Vous en saurez plus en cliquant ici pour la vidéo ou ici pour le financement participatif . Notez bien que vous avez jusqu’au 29 Octobre seulement !

Il est à noter également que les illustrations sont de Stéphanie Augusseau, talentueuse illustratrice angevine qui a ouvert L’ourse Bleue, où elle dispense des cours de dessins pour tout âge.

– Tu fais aussi des genres de spectacle avec un caddie !
Donovan, à mon collège il dit que votre caddie vous l’avez chourré au magasin à son père et que son père y va vous défoncer ? C’est vrai ?

Nous faisons un spectacle avec un caddie, oui, mais tu diras à Donovan que son père n’est pas son père et qu’il nous as refilé le caddie en échange de champignons hallucinogènes sous l’emprise desquels il a conçu le suscité Donovan. Ceci expliquant cela.

Avec la Compagnie W3, notre premier spectacle, qui tourne toujours, est un duo musical de Lutherie Sauvage en rue qui s’appelle Wild Wild Wagon. Mais d’autres spectacles sont en préparation… vous saurez tout ou presque sur le site de la Compagnie.

– Est-ce que des fois vous faites des cascades avec votre Caddie ?


Merci pour cette vidéo très instructive. Je ne connaissais pas ces expériences de danse contemporaines autour de la notion de chute. C’est très joli. Pour tout te révéler, nous avons décidé d’une ligne artistique radicalement différente de notre côté : nous avons décidé à tout prix d’éviter d’être cons à ce point. C’est une ligne qui en vaux une autre. Le plus important, c’est la radicalité artistique.

 

– Sinon, tu fais aussi des réunions pour apprendre le self-défense non violent en groupe ?
Presque. Oui c’est aussi un de mes métiers. J’accompagne des groupes, des projets à se structurer de façon horizontale, à construire des propositions et à prendre des décisions réellement ensemble. Ça parait nul comme ça comme taf mais c’est hyper intéressant. C’est travailler sur les relations entre les gens, remettre de l’humain dans les processus, faire avec qui est là et ce qu’il est. C’est tenter de changer la culture profonde de la hiérarchie, du pouvoir de l’expert, de la dictature des grandes gueule… Bref, c’est changer le monde. Tout simplement.

 
– On est beaucoup lu par des hypsters, as-tu des conseils pour l’entretien de la barbe ?
Le secret tiens en un mot : rien. Ne rien mettre (produits lissants ou brillantine). Ne rien enlever (miettes de chips ou restes de pinard). Couper quand ça gène. Point. Personnellement, j’avais la barbe avant que les Hipsters n’arrivent. J’étais Hype. Je l’ai toujours. Je suis In. Je l’aurais après le départ des Hipster. Je serais Has Been. Sans avoir changé.
 
– Et pour finir, en cherchant sur les internets, on a trouvé une vidéo d’un groupe avec lequel tu as fait fortune dans les années 2000 : Henri, Léon et les Autres. As-tu des nouvelles des tes anciens collègues ?
Maxime dessine dans une grotte de la vallée de la loire, les rares fois où il en sors, c’est pour jouer avec son excellent groupe Bogues 
Denis joue encore, parfois nu, dans des pièces de théâtre contemporain, en n’ayant JAMAIS, malgré ses relations parisiennes, renié son goût pour la galette bourgueuilloise.
Nicolas chante, de mieux en mieux, et on continue à travailler ensemble sur la Compagnie W3.

Ces 3 là sont toujours des copains, malgré notre passé commun de rocks stars, et tout ce qui va avec, vous imaginez bien (alcool, fans en délire, drogue, villa à St trop et tout ça…)

Merci Antoine on vous laisse avec cette vidéo d’HLA
Heu, je ne suis pas sûr que ça soit la meilleure.. Ils ont coupé la chute de la chanson au montage. On va croire qu’on était un groupe de chants bretons. Merde Geofrrayyy Ptit Connnn. atteeeeennds !

 

Merci Antoine, merci à vous !

la bise !

Sinon, le site a été mise à jour avec les photos prises en jeu cet été !

Merci à Christian Gaudin, Kelly Delaunay, Julie Guillemant, Don C Photographies, Guillaume et Antoine Huchin, oui le Antoine dont on vient de parler !

On a aussi mis à jour les articles de presse par ici :
Article CO septembre 2017,
Article Scéno janvier 2017
Article Angers Mag 2016

À bientôt !

 

Les niouses de septembre

Salut les gens !

Notez avant tout que nous jouons Consorama à  la clôture de la guinguette En rouge et Loire aux Ponts-de-Cé (49). C’est samedi 23/09 et ça va être ouf!  Ne ratez pas cette dernière soirée estivale (23°) qui est en plus la dernière occasion de rendre vos consignes au bar !

Notez aussi que Romu et Julien passeront le weekend des 23 et 24 septembre à Jardin’ART aux Hauts-de-Saint-Aubin à Angers (49) pour proposer en extérieur, lors de Jardin’Art des interventions sur le thème du cirque !
Plus d’infos sur Jardin’ART sur le site de la maison de quartier  !

Et maintenant le moment que la plupart d’entre vous attendent, l’interview à Geoffray !
 

Une partie d’entre vous le sait sûrement déjà, avant d’être chez nous, Geoffray était stagiaire chez la fanfare À la Gueule du Ch’val. Après sa désintox, le juge a préféré le placer chez nous. C’était mieux pour tout le monde parait-il et Toma qui était aussi dans la fanfare pouvait faire le lien, il est gentil Toma et il a son BAFA Toma alors c’est bien. Bref, ce n’est pas sans un certaine émotion que Geoffray a retrouvé deux de ses anciens collègues fanfarons : Erwan et Maud.

Geoffray : Salut Erwan, salut Maud, ça va depuis le temps ? Vous voulez bien répondre à mes questions ?
Maud :
ok ça marche
Erwan :
Bien cher Geoffray!
Ca va? Tu soignes toujours cette vilaine peau et ton herpes?
Non! ne réponds pas c’est toi qui poses les questions aujourd’hui!
Geoffray: Oui. Comme je sais que vous allez répondre des LOL et tout. Je vais vous poser les questions séparément, comme dans les gardes à vue, on laissera les lecteurs trouver leurs vérités.

 

Comment la fanfare a-t-elle commencée ? Tu étais là au début ?
Maud : La fanfare a commencé grâce à feu « tour de scène » , fantastique festival de musique actuelle organisé par la Ville d’Angers (et qui mettait le feu partout). Lors d’une édition (la dernière, je ne sais plus…), la ville a confié une carte blanche au collectif A La Gueule du Chv’al (qui s’appelle maintenant Intérieur Moquette. Il a changé de nom pour qu’on ne le confonde pas avec la fanfare…mais maintenant la fanfare n’existe plus…ahah!). Pour cette belle occasion, les musiciens du collectif (qui avaient déjà eu l’idée d’enregistrer une compilation et des morceaux communs) ont monté une fanfare, au pied levé, un peu n’importe comment, punk n’ roll, et c’était génial ! Alors l’initiative a perduré, et un appel a été lancé aux musiciens du collectif pour intégrer le bazar. C’est là que je suis arrivée (je faisais partie de Zel, qui faisait partie du collectif). On répétait dans un ancien frigo à pommes du côté de Pellouailles-les-Vignes, deux fois par mois au début. Assez vite, on a été demandé pour jouer…alors on a réfléchi à des costumes et plutôt qu’un uniforme commun on a opté pour des couleurs communes (celles du collectif) et une liberté totale sur le reste (fallait quand même passer les regards pointus/moqueurs/désapprobateurs/ favorables des copains/copines). C’était parti.

Erwan : Oui j’en étais depuis le début petit gros!
La fanfare a débuté au sein du collectif « A La Gueule Du Ch’val » (fondé en 2002 ou 2003 je ne sais plus très bien). Il s’agissait de fédérer des groupes de chanson française (il n’existait pas de collectif de chanson à cette époque et on voulait de la visibilité : ensemble on est plus fort!).
Pour les détails historiques, cette fanfare a vu le jour après les enregistrements des morceaux communs réalisés sur la première compil ALGDC (2005), puis lors des concerts de sa sortie en 2006, et enfin lors de la carte blanche qui nous était offerte durant Tour de scène 2006 au cloître Toussaint.
Jouer tous ensemble sur ces morceaux communs puis sur les morceaux des autres groupes (le live ALGDC de 2006 réunissait une putain de section cuivre pour les groupes qui s’enchainaient sur scène) nous a donné envie de continuer à faire de la musique avec certains membres des autres groupes du collectif. D’autres se sont joints à nous dans le frigo à pomme (notre ancien lieu de répet – merci L’Akabi!). Et voilà la machine était lancée!
Du coup on a décidé d’officialisé ce regroupement et de devenir une vitrine du collectif ALGDC à travers une fanfare regroupant les zicos (ça fait cool comme mot) de pas mal des groupes constitutifs de ce beau projet collectif.
De fil en aiguille on s’est retrouvé à jouer plus avec la fanfare qu’avec nos groupes respectifs !
Tu connais la suite : disques d’or, la Mowtown, Wembley….

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est ton plus beau souvenir de concert ? Ton pire souvenir ?
Maud :
Le pire ? Le début n’a pas toujours été simple…être une fille dans une bande de mecs c’est pas toujours simple. Autant du côté des organisations (quoi ? vous êtes deux et vous voulez une loge séparée… Bon, on s’y fait. En vrai, on est une équipe de foot) que des copains (merci les commentaires graveleux sur les filles qui passent ou les blagues lourdes)…mais mon féminisme militant a œuvré, lentement, je crois.
Un souvenir précis ? Une date au début de la carrière de la fanfare. Au dernier set, tard le soir, la majorité de la troupe était très « festive » , tellement que je me suis pris des coups de grosses caisse, de saxo, de je ne sais plus quoi…j’ai fini par abandonner le groupe et les regarder jouer de plus loin…
Le plus beau ? y’en a plein. Le rêve de mon adolescence réalisé en allant jouer à Chalon, le Fusion en Allemagne qui fut une expérience incroyable, Bilbao qui fut mon premier voyage hors des frontières avec la fanfare…et tellement d’endroits où nous avons croisé des spectateurs et des organisateurs fabuleux…ça se bouscule… C’était génial.


Erwan:
Rhaaaaa satanées questions! C’est bien toi et ton esprit aussi tordu que tes dents tiens! Surtout la première car c’est pas tant les concerts que j’adorais (bien que si en fait) mais toute l’ambiance qu’il y avait avant et surtout après (genre troisième mi-temps mais avec plus de personnes aux mœurs légères et de stupéfiants que dans les sports de fillettes qui se disent virils).
En te répondant j’ai en fait un souvenir de concert qui me revient! C’était pas le premier mais l’un de ceux que l’on a faits au cours des « Accroche-coeurs » 2008. On était à jouer place du Pilori à Angers et c’était la première fois que le public était en liesse! Pour de vrai hein, sans blaguer! J’ai sur-kiffé ce moment! Musicalement on n’était vraiment pas au top mais on donnait déjà toute notre énergie comme si c’était le dernier concert e les gens en retour nous donnaient de l’amour et des supers applaudissements!

Pour ce qui est du pire… j’hésite entre le carnaval de Nantes et .. en fait non c’est bien le carnaboule de Nantes!
Tu peux pas savoir comme j’aurais aimé étouffer les chiards comme toi dans leur confettis de merde (ça bousille les cuivres ces petites conneries la)! Pardon c’est que des chiards… Étouffer leur parents dans du vomis de chiens galeux et les finir avec des poignées de confettis dans le… je m’égare… Je pense que tu as compris l’essentiel…

 

 

D’où vient ce nom À la Gueule du ch’val ? J’ai demandé déjà demandé mais je voudrais savoir en vrai ?
Maud: de la forme de nos dents…

Erwan : Alors là c’est un sujet qui, même au sein du collectif puis de la fanfare, fait débat!
Pour ce qui est de la décision de prendre ce nom là, j’aime mieux te dire que si j’avais été présent, on serait plus sur du « Franky goes to Hollywood » (ça claque ça comme nom) que sur du faux Brassens à la sauce Herbert Léonard (paix à son âme, je crois qu’il est au plus mal ces derniers temps).
Bref au début j’ai trouvé ça bien nullos comme nom, et hyper pas viril!

Enfin bon, il semblerait que ce soit issu d’une expression Moldave qui signifierait « on se quitte sur un dernier verre réchauffé …à la gueule du cheval ». Tu piges? Genre les mecs quand il fait froid ils réchauffent leur jaja aux naseaux des chevaux (sinon c’est tout gelé) et topette, on se quitte bons amis et à demain!

D’autres te diront qu’à l’issue d’une soirée hyper décadente (on fait pas de la musique pour enfiler des perles si tu vois ce que je veux dire), Maud et Pat saouls comme des Polonais (et dieu sait si je respecte les Polonais pour ce trait de caractère – big up Yanek, Lech Walesa et Jean-Paul II), auraient vu une licorne et se seraient foutu de sa gueule avec ce fameux « Rhaaaaaaaaa la gueule du ch’val hé! ».
Depuis on ne voit plus de Licorne (demande à la CIA et au Mossad) car il semblerait qu’elles soient hyper susceptibles. Les connes!

 

Qu’as-tu pensé de la dernière soirée ?
Maud:
Comme prévu, j’ai beaucoup pleuré. J’avais des bouffées d’émotions à quasi chacun des morceaux. 10 ans quoi ! 10 ans à se voir chaque mercredi et tellement de WE. Je me disais qu’à un certain moment, je les voyais plus que ma famille… 10 ans d’une aventure qu’on n’espérait pas du tout c’est fou.
C’était chouette, une belle fête, une belle fin. Et jouer à 23, c’est monstrueux. j’ai adoré retrouver tout le monde.


Erwan :
On l’attendait depuis un bout de temps celle là! En effet on a décidé d’arrêter la fanfare en Novembre 2016. On voulait quand même dire au revoir au public qui nous a soutenus (et supportés) durant ces 10 ans!
J’ai adoré rejouer avec mes copains-copines avec qui j’avais partagé tant de bons moments. En plus il y avait tous les anciens!
Il y a eu de l’émotion pour ma part hyper positive durant le temps de jeu , puis nostalgique après le concert et enfin saoul pas longtemps après…
Sinon j’ai hyper adoré les concerts, performances et entre-sorts des groupes et compagnies qu’on a fait venir pour cette belle fête!
C’était un moment digne pour une fin et pas du tout dans le pathos (même si les chevaux et costumes sont partis aux abattoirs pour les uns et en décontamination pour les autres).

En gros je suis satisfait de cette belle fin! J’ai même été emballé par une spectatrice,(à l’insu de mon plein gré)! Bon après d’aucun trouverait ça normal, mais ça fait toujours plaisir!

 

Que vas-tu faire de tout ce fric gagné pendant des années ?
Maud: Je me suis faite construire une villa bien sûr et je roule en rolls royce, rouge. J’aime ce qui en jette..

Erwan : J’ai tout claqué dans ma caisse de tuning et les nouveaux seins de ma régulière! Ça coûte du pognon tout ça!
Bon comme je suis pas complétement débile j’ai gardé une petite poire pour la soif pour jouer au loto tous les mardi! (Pas con le fou! – ou l’inverse). Mais tu verrais la caisse de déglingo mon pote! Un vrai aspirateur à … je t’expliquerai plus tard…

 

 

QUESTION QUE POUR MAUD
Est-ce que c’est bien toi qu’on voit dans « La belle et les deux autres » ? 
oui, celle qui a des leggings à palmes.
Au collège, y en a en troisième qui disent que vous allez faire un featuring avec Renée la taupe et que ça s’appellera « La belle, la bête et les deux autres », c’est vrai ?
alors, comme souvent, la rumeur déforme la réalité. Ce n’est pas Renée la taupe. Elle nous tape sur le système… On laisse planer le doute sur notre invité. Mais ça va déboîter!
Au collège on fait de la flûte nous aussi ça t’épate ? 
Ma vocation ne vient pas de là…mais pourquoi pas… j’adore la musique baroque et je crois que la pratique de la flûte n’est plus tout à fait au goût du jour dans les programmes de musique au collège. Va falloir en informer ton prof…

 

 

QUESTION QUE POUR ERWAN
Est-ce que c’est bien toi qu’on voit dans « Take on me » dans Consorama ?

Cette apparition, c’est parce que tu as été une grande vedette au début des années 90 avec l’adaptation Française de la série K2000 ?

Ouais petit! J’assure hein? Je te montrerai comment qu’on fait pour avoir cette classe de virilitude exacerbée qui fait chavirer les Géraldines!
Je dois dire que ma célébrité était super méritée vue que j’étais déjà capitaine de l’équipe de foot au collège.
J’en ai mis des buts bonhomme!
Bon après les mecs de la télé c’est tous que des enc…, des tap…. enfin des … je sais pas trop mais genre des poissons avec des dents qui coupent là, tu sais les gros tout gris là?!…bref, qui font mal à ton cœur de pilote-cascadeur-détective!
Ma mère, elle est trop fan de toi, mais mon beau-père il veut pas qu’elle accroche de poster dans le salon car il a déjà toute sa collection de poster et de figurine en plâtre du Colaro show . Elle sait que tu es quelqu’un d’inventif (rapport à l’autre série où tu réparais plein de choses avec un couteau Suisse) et voudrait savoir si tu as une solution à lui proposer…
Haaaa je vois que ta daronne a le goût du beau et de la culture! Félicite la pour moi (ou alors donne moi son 06).
J’ai pas de solution rapport aux posters de moi qui sont tous à taille réelle pour vraiment profiter de mon image dans des proportions adéquates. Pour assouvir son désir de m’adorer, je te donne un pin’s parlant de moi dans lequel je dis quelques unes de mes phrases fétiches de quand j’étais dans la télé: « On cherche une fusée pour le 7ième ciel ma p’tite dame? », « Lève les mains bien haut connard ou je t’éclate les burnes avec mon 38 », « Quoi ? Un dictionnaire? Et puis quoi encore? Pourquoi pas échanger ma Fuego contre une 4L aussi? »
J’espère qu’elle sera contente.
Aller j’ai un tournoi de tartiflette-bowling qui m’attend et « Fredo les Phrases » m’a méchamment défié!
Je te serre la paluche Geoffray et continue ton stage! T’es sur la bonne voie (au fait tu me donnerais l’adresse de ton coiffeur… Tu déchires tout comme ça).Erwan « Big Sax Baby »

les niouses d’aoùt

Salut !

En août, on souffle un peu, on repeint les décors, on fait l’inventaire du matériel cirque, on prépare la rentrée, on fait du kayak, etc. C’est tranquille quoi ! Sauf pour Geoffray, notre stagiaire de troisième.

Ce mois-ci Geoffray est allé rencontrer Antoine, un des membres de la BISE afin de vous faire découvrir ce projet.

–Qu’est-ce que la BISE ?
– La BISE, ou Brigade d’Improvisation Spéciale Extrême, c’est avant tout de l’impro, mais surtout de l’impro. On est 6 plus 1 (toi tu es stagiaire, nous on a un robot qui s’appelle Denis 3000, vous devez être payé pareil..), et c’est un joyeux bazar. On fait surtout du cabaret d’improvisation c’est-à-dire des scènes de quelques minutes qui s’enchaînent dans le même spectacle. Et souvent les gens ont l’air de rigoler, même si ça devient souvent très absurde et qu’il n’y a que nous qui comprenons ce qu’on fait !

– Est-ce que vous connaissez la Cie Ram-Dam ?
-Bien sûr qu’on connaît Ram-Dam, d’ailleurs on se demandait si quelqu’un ne connaissait pas Ram-Dam ? Ça me semble assez improbable. Si les gens parfois se demandent s’ils devraient regarder la télé pour Jean-Pierre Foucault et ses millions, ou aller voir un spectacle de qualité comme Consorama, eh bien ils feraient mieux d’éteindre leur télé et la jeter par la fenêtre et sortir tous les soirs pour soutenir le spectacle vivant ! En plus dans la troupe Ram-Dam y’en a un qui est vraiment sympa. Mais juste un.

– Y en a qui disent que l’impro c’est bien mais que c’est pas vraiment du théâtre, parce que le théâtre au collège c’est Madame Boudineau qui le fait avec un comédien professionnel qui vient de Paris et tout ! Et que l’impro c’est un pion qui fait ça bénévolement au foyer entre midi et deux…
Qu’est-ce que vous en dites ?
– On en dit que c’est pas du théâtre, c’est de l’improvisation, mais ça reste du théâtre. C’est comme dire que le graffiti ne serait pas de la peinture, ou encore que la vache qui rit n’est pas vraiment un fromage (en même temps la vache qui rit…) En plus les gens disent ça de moins en moins et ils sentent qu’il y a un peu de travail derrière donc ça fait plaisir.

– Sur Facebook, tout le monde voit vos vidéos, même mon beau-père.
Donovan, à mon collège il dit que vos vidéos c’est que du copiage de SpiOn et Squeezie mais que ce sera bien quand même quand vous aurez fait 1 000 000 de vues. Est-ce que pour faire 1 000 000 de vues vous seriez prêt à faire des trucs de ouf comme prendre les rails du tramway avec un vélo ou vomir face à un ventilateur ?
– Donovan nous a percé à jour. Bien sûr rien n’est improvisé, on repompe tout sur des mecs qui ont déjà réussi. Et clairement pour le 1 000 000 de vues on est prêt à faire plein de trucs, parce que c’est ça la vraie célébrité, moi j’ai trop envie que les gens me reconnaissent dans la rue en disant : « Woah ! T’as vu ? C’est lui le mec qui a mangé 3kg de boulons et qui s’est attaché avec un aimant en haut du château d’Angers ! » (indéniablement c’est la classe).

– Comment s’annonce votre année 2017 ?
Où peut-on vous voir bientôt ?
– Ça s’annonce bien ! Bizarrement les gens n’ont pas encore l’air de se lasser, alors on reprend notre partenariat au Rouge Mécanique à Nantes, où l’on joue les premiers mercredis du mois, les prochains c’est le 13 septembre et le 4 octobre ! On sera au Héron Carré le 1er septembre pour la rencontre des étés de l’impro, et ça va être chouette alors il faut venir ! Et on a d’autres propositions qui se concrétiserons durant l’année !
NDLR : Vous pourrez garder vos consignes car il y a Consorama le lendemain.

– Allez la bise ?
– Ah oui, nous on quitte pas un spectacle sans avoir fait la bise au public, alors là avec la chance de te rencontrer en vrai Geoffray on loupe pas ça ! Allez la BISE !

 

Les niouses de juillet

Salut les gens !

Cet été, nous sommes partenaires de deux guinguettes angevines, le Héron Carré (Angers) et En Rouge et Loire (Les Ponts-de-Cé), ces deux lieux se ressemblent et c’est normal car ils sont gérés par les mêmes personnes.
Nous y jouerons 6 fois :

Juillet
22/07 – En Rouge et Loire – Les Ponts-de-Cé (49) – Mémoire du temps
28/07 – Héron Carré – Angers (49) – Mémoire du temps

Août
05/08 – En Rouge et Loire – Les Ponts-de-Cé (49) – Spectacle de Jean

Septembre
02/09 – Héron Carré – Angers (49) – Consorama !
15/09 – Héron Carré – Angers (49) – Spectacle de Jean
16/09 – En Rouge et Loire – Les Ponts-de-Cé (49) Consorama !

Ces deux guinguettes font partie du même projet et partagent pas mal de points communs. Geoffray est allé rencontrer Boris, un des membres de l’équipe afin de comprendre un peu mieux leur projet.

« Salut Boris,
je suis Geoffray et je fais mon stage de troisième du collège chez Ram-Dam.
Je fais un genre de fanzine avec des questions aux gens, tu veux bien répondre aux miennes lol ?
C’est sur 20 et je corrigerais plus tard si j’ai le temps.

1 – On connait le Héron Carré qui existe depuis un moment mais qui a eu l’idée de monter la Guinguette des Ponts-de-Cé : « En rouge et Loire » ? (2 points)
C’est Môssieur Le Maire des Ponts-de-Cé.

 
2 – Quand vous avez créé le Héron Carré, on a tout de suite trouvé un lieu avec une identité, est-ce que En rouge et Loire est pareil ? Ou pas pareil ? Ou presque pas mais un peu ? (2 points)
Le Rouge & Loire est un lieu où nous avons voulu laisser libre court à l’imagination et la folie des occupants (Tucker, Flo, Carole, Germain et Cora) la curiosité y est de mise. Du coup c’est un lieu différent du Héron carré car en fait c’est pas pareil mais il y a quand même un truc qui fait qu’on croirait mais bon…!!! (blanc, sourire, clin d’œil, pouce en l’air).
 
3 – Est-ce que je peux rendre ma consigne du Héron au Rouge et Loire ? (1 point)
Là nous touchons un point organisationnel fort qui sur lequel nos dirigeants, notre service marketing, les gars de la logistique et les différents protagonistes des divers services ont brainstormé pendant quelques nuits dans les prefa qui nous servent de bureau l’hiver à Jouy-sur-Hivette (oui on passe l’hiver dans un paradis discale). Cette question mérite vraiment qu’on s’y attarde car l’entité même de nos 2 établissements en dépend. Je n’ai pas vraiment le temps de développer tout les concepts qui ont été créé autour de cette question. Mais la réponse est souvent sur le verre en plastique et les logos qui y sont gravés.

4 – Est-ce que vu que vous êtes toujours à côté de l’eau, vous allez mettre un panneau avec une caricature de marin qui dit « vaut mieux boire la tasse ici qu’en face » ? (2 points)
En terme de caricature, on a ce qu’il faut au Bar pas besoin d’en rajouter. 

5 – Pourquoi faire une guinguette ? Qu’est-ce qui vous plait ?  (2 points)
Offrir du bonheur, de la joie de vivre, des rires, des sourires, des souvenirs et des joyeuseries en tout genre, pour faire un lieu de vie, une agora oui c’est ça le but une AGORA… le tout avec de la mousse au-dessus.

6 – À part les soirées où Ram-Dam vient, quelles sont les soirées que vous attendez avec impatience ? (1 point)
Regarde le programme fainéant….

7 – Vu que vous êtes à côté… Est-ce que vous savez s’il y beaucoup de gens qui viennent en camping-car au camping des Ponts-de-Cé ? Parce que c’est bizzare ce truc des camping-cars quand même… Se promener avec sa maison… Mon oncle et ma tante en ont un et j’ai l’impression qu’ils ne le prennent que pour aller pas très loin. Je sais que des fois, ils vont par exemple rejoindre des amis sur des aires de repos d’autoroute. Ils y passent la nuit. Je vois pas l’intérêt, en plus, ce sont des amis qui doivent manger salement car tonton changent souvent la bâche qu’il a mis pour protéger le sol et les banquettes… » (sur 10 points)
Si les origines du camping-car remontent au début du XXème siècle, avec l’apparition des premiers véhicules, difficilement accessibles aux ménages (à l’époque, le budget d’un camping-car à l’achat avoisinait celui d’une maison), il faudra attendre les années 70 pour assister à sa commercialisation à grande échelle. Mais ce n’est pas ça le plus incroyable car l’arrivée du double essieux nous à tous tellement……..   et oohhh!!!!!!! …….et ooooooohhhh !!!!!!!!!!!  tu dors !!!!!!   et l’invention du rideau avec les imprimés à fleurs, quelle révolution dans le microcosme du design d’intérieur du camping-car……… et ooooooooooooooohhhhhhhhhhh    !!!!  TU DORS !!!!!!!! bon j’arrête. »

 

Un grand merci à Boris qui a bien voulu répondre aux questions de notre stagiaire.
On vous invite à (re)découvrir ces lieux de ouf et évidemment à venir nous y voir jouer ! 

Les niouses de juin !

Salut les gens !

Voici les nouvelles neuves de juin !

 

 

 

Merci Antoine et à samedi ! 
Notez donc la date de samedi sur le frigo et profitez-en pour noter les rendez-vous de juin !
03/06 – Le Tremblay à l’Art Rue – Le Tremblay (49) Consorama !
24/06 – Au gré des Arts – Écouflant (49) Accueil de public
25/06 – Au gré des Arts – Écouflant (49) Accueil de public
26/06 – Macth d’impro – FSE Molière – Beaufort en vallée (49)

 

Les niouses du mois d’avril

Bonjour à tous!

Voici les dates du mois d’avril !

Avril
06/04 – Festival de la Création Universitaire – Angers (49) Port du casque obligatoire
08/04 – L’Étincelle – FFAP – Angers (49) Consorama !
29/04 – Le Bar du Quai – Angers (49) Consorama !

Ensuite on vous propose :
– de vous détailler les prochaines dates de Consorama !
de saisir votre dernière chance pour voir : Port du casque obligatoire
– l’interview à Geoffray.
– les spectacles toujours disponibles Lire la suite

Mars ou rêve !

Bonjour à tous!

On commence par vous rappeler nos dates en Pays-de-la-Loire Lire la suite

La bonne année hein !

Bonjour à tous et bonne année !

Comme à chaque fois, notez les prochaines dates :

Janvier
13/01 – Les Boissons rouges – Segré (49) Consorama !
21/01 – La Motte aux cochons – Nantes (44) Consorama !

Lire la suite

Création universitaire : Recherche comédiens/comédiennes !

Cette année encore, avec l’Université d’Angers, nous montons un spectacle dédié à l’espace public Port du casque obligatoire.
 
Ce travail sera la continuité du spectacle monté en 2016 Pétés du casque !
Ci-dessous le teaser de cette création collective montée en partenariat avec
Radio G ! mais aussi avec la complicité de la Paperie et du Begat Theater.
Spectacle mis en scène par Toma Beunardeau.

Cette année encore, l’envie est de « détourner la réalité » dans l’espace public en vissant un casque sur les oreilles des spectateurs pour leur jouer les pensées des personnages qui marchent dans la rue, boivent un verre en terrasse, attendent le bus…
En amont, les histoires seront imaginées, écrites et enregistrées par les comédiens et les comédiennes du projet.
Ces pensées seront ensuite diffusées en synchro via la radio FM.

Les répétitions auront lieu tous les mardis de 18h00 à 20h00 à la salle de la Passerelle sur le Campus de Belle-Beille et ça commence le mardi 4 octobre 2016 !

port-du-casque